Prédateurs des Processionnaires

Pour agir sur le long terme contre les chenilles processionnaires du pin et du chêne il faut faciliter le retour de leurs prédateurs naturels et ainsi rééquilibrer la biodiversité.

Chez les mammifères

Les chauves-souris

Il existe 35 espèces de chauves-souris en France, la plus répandue est la pipistrelle commune. Elles peuvent consommer en une nuit près de la moitié de leur poids en insectes variés : moustiques, mouches ou papillons de nuit comme les papillons de processionnaires ou pyrales du buis par exemple.

Se nourrit de papillon de nuit, comme le stade adulte des Processionnaires. 

Comment faire pour favoriser la venue de chauves-souris chez vous ?

Installer votre gîte à chauves-souris début avril, entre 2 et 6 mètres du sol sur une façade.
Pour en savoir sur comment favoriser la venue de chauves-souris : ici

Chez les oiseaux

Les mésanges

Prédateur principal de la chenille processionnaire, un couple de mésanges (bleue, noire, charbonnière ou à longue queue) consomment jusqu’à 500 insectes par jours.

Se nourrit du stade chenille.

Comment faire pour favoriser la venue de mésanges chez vous ?

Installer un nichoir à mésange en hiver, avant la période de nidification des mésanges.
Pour en savoir plus sur comment favoriser la venue de mésanges : ici

Les coucous

Le coucou-geai se nourrit de chenilles dans les nids ou en procession (stade L4 et L5). Le coucou gris s’attaque aux chenilles du stade L1 au stade L5.

Se nourrit du stade chenille.

La huppe fasciée

Présente de mars à septembre en France, elle se nourrit des chenilles au stade L5 lors de la procession et des chrysalides.

Se nourrit du stade chenille.

Comment faire pour favoriser la venue de huppe fasciée chez vous ?

Elle préfèrera les jardins en lisière de bois ou de forêt. Vous pouvez installer un nichoir spécifique dans un endroit calme.

Chez les insectes

Le grand calosome

Coléoptère d’une trentaine de millimètres, il se nourrit d’insectes et particulièrement de chenilles processionnaires.

Se nourrit du stade chenille.

Pour en savoir plus sur sa présence en France : ici.